Pourquoi les démocrates ont perdu la bataille de la communication dans le Massachussetts ?

Voila le siège de Ted Kennedy, le lion “ liberal”, tombé dans l’escarcelle des républicains. L’Etat le plus démocrate des Etats-Unis, terre des Kennedy, qui dispose d’un système de couverture maladie quasi universel a voté massivement en faveur d’un républicain pour une élection fédérale.

Au sein des démocrates on blâme les responsables et on se pose des questions qui rappellent la dissolution de 1997 ? Fallait-il procéder à une élection maintenant ou attendre la « general election » de novembre (sachant que 5 Sénateurs remplaçants ont été nommés par le Gouverneur de l’Etat sans avoir été élus).

En premier lieu il faut blâmer la candidate. On accuse Martha Coakley de s’être reposer sur l’héritage de Kennedy et sur le passé démocrates dans cet Etat et de ne pas avoir fait campagne laissant la place à Brown pour occuper l’espace médiatique. Celui-ci en a profité pour amener le débat sur les enjeux locaux (gestion démocrate de l’Etat, historique des jugements de l’Attorney General Coakley…).

Preuve de cette suffisance du cotés démocrate, Martha Coakley n’a pas fait l’effort de récolter des fonds pour la campagne. Elle n’a pas non plus souhaité financer des sondages d’opinion qui lui auraient permis de se rendre compte de la progression de Brown. Une erreur de débutant diront certains. Ni publicité télévisé, ni sondage d’opinion cela commence à faire beaucoup pour une campagne politique ici aux Etats-Unis.

Pendant ce temps là, la machine républicaine se mettait en place dépêchant des tonnes de matériels et de personnels pour procéder à une campagne de terrain (en provenance non seulement du Massachussetts mais de toute la Nouvelle Angleterre), en mettant en place les systèmes d’analyse d’opinion et de GOTV (get out to vote) les plus perfectionnés. En effet, dans un Etat comme le Massachussetts, progressiste, le GOP a été en mesure de réunir autant de supporter.

Dans ce contexte la stratégie des républicains était de laisser le climat politique délétère faire son effet sur l’électorat sans à aucun moment nationaliser cette élection. Sans que les Démocrates ne s’en rendent vraiment compte, les républicains ont fait de cette élection une priorité sur le chemin de leur reconquête de 2012. Les Démocrates comprennent donc avec cette élection que l’on ne peut remporter une élection avec ses seules fidèles. Il faut aller séduire les indépendants. C’est ce qu’ont compris les républicains en jouant la carte du changement (lequel ?) plutôt que la carte populiste (Sarah Palin n’a pas mis les pieds dans l’Etat durant toute la campagne) pour capter un électorat déçu. Tout cela pour une belle victoire au finish.

La Massachussetts est un symbole, c’est l’Etat ou sont formées les élites politiques progressistes américaines (la Kennedy School of Government). Cette élection va rester pour longtemps dans les mémoires des démocrates. C’est aussi ressenti ici comme un Wake-Up call avant les élections de novembre prochain ? Nous verrons dans les semaines  si cela se traduit par un changement de stratégie.

3 Réponses to “Pourquoi les démocrates ont perdu la bataille de la communication dans le Massachussetts ?”

  1. pilier Says:

    merci pour l’éclairage!

  2. pilier Says:

    Cette défaite ne serait que celle de la com’ ou il y a vraiment un mouvement massif de désamour dans le pays contre le président?

    • nilsoux Says:

      Pour moi il y a un peu des deux.

      Il est difficile de capitaliser sur des réformes en cours d’adoption et qui mettent du temps à montrer leurs effets. Mais tout de même cela fait un an que les démocrates se font marcher dessus par les républicains et ne sont pas en mesure d’avoir un message clair. Un exemple. Le déficit et l’argument du Big Government. Le credo des républicains c’est de dire que les démocrates dépensent à tour de bras et mettent l’économie sous perfusion ce qui aggrave le déficit. La première idée est peut être vrai (mais nécessaire) mais dire que les démocrates sont à l’ origine du déficit est abusif.

      En 2000 on avait un surplus dans le budget fédéral de 5.6 billion de dollars sur 10 ans. Avec Bush ce surplus a disparu et la dette a doublé en 10 ans. On en connait les raisons budget de la défense et de la sécurité intérieure qui explose, « tax cuts » pour les riches…
      Et voila des démocrates qui sont tous juste bon à porter le fardeau laissé par les républicains. C’est une vérité, les démocrates sont de bons gestionnaires mais ne savent pas parler aux Américains, les Républicains parlent « l’Américain » mais sont d’horribles gestionnaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :