La strategie d’Obama sur l’Afghanistan: le retour du triangle de fer

Une fois encore le triangle de fer aux Etats-Unis a triomphé des velléités pacifistes d’Obama et des démocrates. Mais cette décision pourrait coûter cher aux démocrates lors des prochaines élections de novembre 2010. Les PAC progressifs ont déjà annoncé qu’ils concentreraient leurs donations vers les congressmans démocrates qui s’opposent à ce déploiement.
Certes un retrait immédiat aurait été quelque peu honteux sur le plan politique et largement récupéré par les républicains. Mais il y a bien dans cette décision une certaine fatalité à voir le complexe militaro-industriel (une expression d’Eisenhower pour parler des liens entre les House and Senate Committee on armed services, l’industrie militaire et les Etats majors des armées) imposer ses vues dans la politique étrangère et militaire américaine.
Les « House and Senate Committees on armed services » sont depuis longtemps des bastions promilitaires. On trouve parmi ses membres une large majorité de vétéran de l’armée. Certes quelques critiques ont infiltré ces dernières années ces Committees mais sans toutefois en faire basculer l’équilibre. Ils ont toutefois permis de révéler quelques collusions entre certains membres du Congres et ces Lobbys et montrer au grand public la surévaluation des coûts des programmes militaires.  De plus ces « committees » sont réputés pour leur pratique largement généralisé des porks barrel. Ils essayent toutefois de garder une certaine décence. Jamais d’earmarks de plus de 10 millions de dollars sinon ca devient visible.
En outre les ramifications de cet “iron triangle” sont profondes au Congres. C’est simple l’industrie militaire et les déploiements militaires se sont toujours intéressés à s’implanter dans chaque parties du territoire américain de sorte à développer un soutien politique le plus large possible. De fait des milliers de cols bleu dont l’emploi dépend des contrats du Pentagone exerce une pression sur le congres via les syndicats. Dans cette équation tout le monde y gagne ; les congressmans en développant les emplois dans leur districts, les militaires pour leur ascension personnel et bien sur l’industrie militaire.
Pour les décisions militaires aux Etats-Unis un seul constat: le district commande sur l’idéologie.
Pour information, le Congres doit voter en janvier une rallonge de 40 milliards de dollars pour financer ce redéploiement. Nul doute que ce vote se fera avec une majorité de républicains mais une minorité de démocrates.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :