Les contestataires de la fête du thé

Ce matin j’ai assisté à un rassemblement de l’opposition à la reforme du Health Care a Washington. Vous le savez surement, ils se nomment les Tea Party protesters en référence a la Boston Tea Party de 1773.
Quelques jours auparavant, Michele Bachmann, représentante du Tennessee, avait lance l’invitation sur fox news à tous les citoyens américains de venir rencontrer leur représentant directement lors d’un House Call. Il est en effet une tradition bien ancrée ici que tout citoyen américain puisse avoir un accès direct à son représentant et donc à son bureau. Car ici pour pénétrer dans les buildings de la Chambre et du Senat il suffit tout simplement de passer sous un portique de sécurité. Nul besoin d’être invité comme au Parlement Français. En tout cas il valait mieux ne pas avoir trop de travail en cours au Congrès car l’on était interrompu en permanence par ces activistes. Enfin bon on va pas critiquer des citoyens qui exercent leurs droits politiques pacifiquement.

Au cours de ce rassemblement on entendait des “kill the bill” ou encore “You work for us”: Vous travaillez pour nous. Entendons : faites ce que l’on vous dit ou vous serez virez. Cette démarche se rapproche plus de la conception d’un mandat qui serait impératif plutôt que représentatif .

En discutant avec les tea party protesters j’ai pu m’apercevoir qu’ils revendiqueint leur autonomie par rapport au parti républicain. Cette revendication tient surtout je pense de la manœuvre politique. Le parti républicain est associé à l’idée de défaite, de corruption … Bref ils ne sont pas trop en odeur de sainteté et pour renouveler l’image du parti on fait mine de procéder a un renouvellement de ses membres (Palin ou Steel), on renvoie a la base, aux grass roots …
Ce mouvement des Tea Party rappelle aussi une longue tradition américaine sur laquelle on a beaucoup écrit et qui est celle d’une Amérique qui se méfie de son Gouvernement et qui considère que Washington éloigne l’élu de ses électeurs et de leurs intérêts. Cela explique aussi que la droite veuille mettre en avant des personnes qui ne viennent pas de Washington comme Palin ou Steel.

Deux leçons sont donc a retenir:
– La droite américaine vit aujourd’hui grâce a sa base.
– La droite américaine est revigorée par sa position d’opposition, d’ultime gardienne de l’héritage des pères fondateurs , de la fameuse liberté américaine. Elle défend une certaine idée de l’Amérique ( une expression bien française et totalement galvaudée mais qui veut dire ce qu‘elle veut dire). En tout cas le conservatisme trouve vraiment son expression dans la droite américaine qui est probablement la plus populiste de toutes.
Mais voila ils jouent leur avenir politique sur cette reforme. En effet le timing est le suivant. Les républicains viennent de remporter un demi succès électoral et la chambre votera demain, vendredi sa version de la loi.Il s’agit donc de faire front sur un enjeu qui peut apporter des bénéfices électoraux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :